LES PARCS DE LILIA
Un équilibre unique

Les huîtres Legris sont cultivées dans des parcs situés au milieu de l’archipel des îles de Lilia, à la sortie de l’Aber Wrac’h. Ce site exceptionnel bénéficie d’un équilibre unique entre la richesse en minéraux des eaux apportées par la rivière et la pureté de l’eau du large qui vient brasser les parcs.

 

Depuis la Vendée ou la Charente, les huîtres arrivent sous forme de naissains (très jeunes huîtres qui ne font encore que quelques millimètres). Elles sont mises dans des poches, puis placées sur des tables à huîtres en mer. Débutent alors les trois années de culture qui leur permettront d’atteindre la taille consommable.

 
 
 
LES HUITRES LEGRIS
Un mélange de savoir-faire et de meroir

Au bout de 3 à 5 ans, nos huîtres atteignent leur taille consommable avec un poids entre 70gr et 120gr. Elles sont alors calibrées, passées en bassins et emballées en bourriches tout près du phare de l’île Vierge, pour être enfin distribuées sur la France. Les huîtres Legris sont alors le reflet du terroir de Lilia et du savoir-faire dont elles sont le fruit.

 

Etant cultivées à 100% à l’Aber Wrac’h depuis le naissain, nos huîtres se caractérisent par leur goût iodé avec des notes de châtaigne. La pureté de l’eau et du milieu donne à la chair un manteau au bord d’un noir profond alors que la nacre de la coquille est d’une blancheur éclatante. Les 3 années de travail auront quant à elles permis de donner à l’huître un taux de chair généreux et à la coquille sa forme bien régulière et profonde, ainsi que sa solidité et son étanchéité permettant une conservation optimale en bourriches.

OSTRÉICULTEUR
Un métier au plus près de la nature

Dès le printemps, le phytoplancton se développe grâce à la lumière et aux minéraux apportés par la rivière de l’Aber Wrac’h. L’huître démarre alors sa croissance en s’alimentant des micro-algues qu’elle récolte en filtrant l’eau de mer. A chaque grande marée basse, les parcs à huîtres se découvrent et commence alors le travail des ostréiculteurs qui secouent et retournent les poches. Les huîtres ainsi brassées gardent une forme équilibrée, la coquille se consolide et l’animal s’endurcit pour faire face aux conditions difficiles qu’il va affronter.

 

A la fin de l’automne, le temps se dégrade rapidement et le site aux eaux turquoise se transforme en zone exposée aux forces du vent et de la houle. Les huîtres arrêtent leur croissance et sont alors triées par tailles durant l’hiver avant de pouvoir reprendre leur croissance au printemps suivant. Cependant, les tempêtes assaillant la côte bretonne viennent s’abattre sur Lilia et finissent bien souvent par retourner à l’envers certains parcs à huîtres, demandant un ultime effort pour permettre aux huîtres de survivre à l’hiver. A la fin de l’hiver, les huîtres redémarrent leur cycle de croissance et la culture se poursuit encore pendant deux années.

ARCHIPEL DES ÎLES DE LILIA
Un site exceptionnel

Depuis 1845, les phares de l’île Wrac’h et de l’île Vierge guident les navigateurs au milieu des milliers d’îlots et rochers qui constituent l’entrée de l’Aber Wrac’h. En 1902, un nouveau phare est bâti sur l’île Vierge pour prévenir des dangers incessants créés par la houle, le vent et la marée. Le phare de l’île Vierge devient alors l’édifice emblématique de la côte nord finistérienne avec une hauteur de 82 mètres et une portée de 52 km à la ronde. Il devient le plus haut phare du monde en pierre de taille.

 

C’est au cœur de l’archipel des îles de Lilia que sont cultivées les huîtres Legris. L’île Wrac’h abrite la baie de Saint Cava où sont installés les parcs qui bénéficient d’un équilibre exceptionnel entre la richesse des eaux de la rivière et la puretéde l’eau du large. A partir du naissain, 100% de l’élevage est réalisé dans l’Aber Wrac’h. Après 3 à 5 années de culture, nos huîtres sont emballées en bourriches tout près du phare de l’île Vierge, pour être enfin distribuées sur la France.

 

Les huîtres Legris se caractérisent par une chair équilibrée, iodée et avec des notes de châtaigne. La coquille profonde, très solide et sa nacre d’une blancheur éclatante sont le reflet du milieu exceptionnel dans lequel elles sont élevées.